Description du projet

Contexte

2010 - L'expédition scientifique allemande ISOLDE se prépare à rejoindre en janvier 2012 l'île de Tristan da Cunha en Atlantique Sud. L'expédition internationale comprend des géophysiciens et des géologues. Peu de recherches scientifiques se sont consacrées à cette île volcan, étant donné son accès difficile. L'île abrite la communauté la plus isolée du monde.
La chef d'expédition Marion Jegen -Kulcsar, géophysicienne allemande spécialiste de la dynamique des fonds sous-marins au sein de l'Institut GEOMAR (Helmholtz-Zentrum für Ozeanforschung) de Kiel en Allemagne, invite l'artiste Catherine Rannou à participer à ces 6 semaines d'expédition pour qu'elle y effectue un projet artistique numérique. Elle connaît son travail déjà réalisé en Antarctique auprès d'autres communautés scientifiques (voir protocole 32Ko).

Objet de la mission

La mission ISOLDE effectuera des mesures électromagnétiques, gravimétriques et sismiques et cherchera à évaluer l'interaction entre le "point chaud" de l'île Tristan da Cunha et la dorsale sous- marine de l’Atlantique Sud.
ISOLDE va à la rencontre de cette grande structure qui divise le bassin océanique en deux: la plaque africaine, nubienne à l'Est et la plaque sud-américaine à l'Ouest, en suivant la chaîne sous marine de Walvis. ISOLDE partira de Namibie pour un passage de quelques jours sur l'île de Tristan da Cunha puis remontera à Recife au Brésil.

Sentiment océanique

L'œuvre mise en ligne prend la forme d'un roman photo mélangeant réalité scientifique et fiction amoureuse. Elle est réalisée à partir d'un protocole lié à des correspondances électroniques entre l'artiste et des professionnels de son choix, déjà présents dans les protocoles "32Ko" et "Igloolik".
Sentiment océanique est écrit au fur et à mesure du déplacement de la mission. Aucune modification ne sera effectuée par la suite. Il a été convenu que les textes et images étaient "adressés" mais qu'aucune obligation de réponse n'était exigée des interlocuteurs.
Au fil de l'écriture se glissent anonymement des extraits de livres ou films emportés par l'artiste.

Œuvres embarquées

  • Tristan et Iseult
    les poèmes français. la saga norroise-Beroul, Marie de France, Thomas (1150-1190),
    traduits et présentés par Daniel Lacroix et Philippe Walter
  • Utopie
    Thomas More (1516) traduit par Marie Delcourt, présentation par Simone Goyard-Fabre
  • Tristan et Isolde
    Richard Wagner (1857) traduit par André Miquel, préface Pierre Boulez
  • Les aventures d'Arthur Gordon Pym
    Edgar Allan Poe (1836) traduit par Charles Baudelaire
  • L'éternel retour
    réalisateur: Jean Delannoy, dialogues: Jean Cocteau (1942)
  • Le ravissement de Lol V. Stein
    Marguerite Duras (1964)
  • Les bienheureux de la désolation
    Hervé Bazin (1970)
  • Lettres d'amour en somalie
    réalisateur Frédéric Mitterand (1981)
  • La maladie de la mort
    Marguerite Duras (1982)
  • De l'entretien
    Louis Marin (1997)
  • White
    Marie Darrieusecq (2003)
  • Tristan project
    Bill Viola 2005
  • Tristan und Isolde
    Waltraud Meier-Ian Storey Orchestre coeurs du Théatre de la Scala, Daniel Barenboim, Patrice Chéreau (2007)
  • Tristan et Isolde
    Waltraud Meier, Clifton Forbis, Semyon Bychkov, Peter Sellars, Bill Viola (2008)
  • Melancholia
    réalisateur :Lars Von Trier (2010)

Plateforme des destinataires

  • CL — Christine Lapostolle, écrivain
  • AB — Annick Bureaud, commissaire et critique
  • CC — Christophe Camus, sociologue
  • JG — Jérôme Guéneau, architecte
  • RQ — Roselyne Quemener, chercheuse-productrice
  • HR — Hervé Regnauld, chercheur- géographe
  • CV — Catherine Voison, chercheuse-artiste
  • RM — Rafael Magrou, critique d'architecture

Durée : 6 semaines à partir du 15 janvier 2012.

La logistique du projet est prise en charge par Helmholtz-Zentrum für Ozeanforschung de Kiel (GEOMAR) et l'Alfred Wegener Institut für Polar und Meeresforschung (AWI) de Bremerhaven
L'œuvre en ligne est produite par GEOMAR dans le cadre de la mission ISOLDE

Merci aux scientifiques de la mission et à l'équipage ainsi qu'aux habitants de Tristan da Cunha.
Merci à Tristan et Isolde.

logo mission tristan