La plage d'Edgar Poe

37° 06S / 12° 17W

Chapitre 15 « les îles introuvables »
« ... Ce groupe si bien connu aujourd’hui et qui se compose de trois îles circulaires, fut découvert primitivement par les Portugais, visité plus tard par les Hollandais en 1643 et par les Français en 1767. Les trois îles forment ensemble un triangle et sont distantes l’une de l’autre de 10 milles environ, laissant ainsi entre elles de larges passes. Dans toutes les trois, la côte est très haute, particulièrement à celle proprement dite Tristan d’Acunha. C’est l’île la plus grande du groupe, elle a 15 miles de circonférence et elle est si élevée que par un temps clair on peut l’apercevoir d’une distance de 80 ou 90 miles. Une partie de la côte vers le nord s’élève perpendiculairement au-dessus de la mer à plus de 1000 pieds. A cette hauteur, il existe un plateau qui s’étend jusqu’au centre de l’île et de ce plateau s’élance un cône semblable au pic de Ténériffe. La moitié inférieure de ce cône est revêtue d’arbres assez gros mais la région supérieure est une roche nue, ordinairement cachée par les nuages et recouverte de neige pendant la plus grande partie de l’année. Il n’y a aux environs de l’île ni hauts fonds ni dangers d’aucune espèce; les côtes sont singulièrement nettes et hardiment coupées et les eaux sont profondes. Sur la côte du nord-ouest se trouve une baie, avec une plage de sable noir, où un canot peut facilement atterrir pourvu qu’il ait pour lui une brise du sud. On y trouve sans peine d’excellente eau en abondance et l’on y pêche, à l’hameçon et à la ligne, la morue et autres poissons... »

La plage de Sandy Point Tristan da Cunha 2012
 

Robinson

36° 23S / 12° 58W

Aujourd'hui nous sommes partis avec les géologues à Sandy-point, à l'Est du "settelement," le village de Tristan da Cuhna autrement dit. Une heure de bateau. Je passe sur l'embarquement dans une petite chaloupe à rames pour accoster sur la plage, digne de romans de flibuste, impression "d'attérrir" au pied des falaises vertes de l'île au trésor avec une bande de marins avertis. Quatre rameurs pour débarquer deux scientifiques et une artiste, creux de plus de 2m, grande houle bref l'embarcation a failli se retourner trois fois. Sautons à l'eau, tout habillés, 50 cm d'eau avant la prochaine vague, poussons le bateau sur le sable noir du volcan. Mais la mer est bonne semble-t'il aujourd'hui. N'imaginez pas les perroquets multicolores pour nous accueillir et parfaire le tableau. Nous sommes accueillis par des vaches... again... Très surprenant. Quelques manchots gorfus nichent pas loin des petits veaux de l'année. Robinson Crusoé est déjà passé par là, vous n'auriez pas vu Tristan? Mais tu l'effleures de tes pieds ma belle...

Chaloupe de débarquement à 4 rames. Tristan da Cuhna 2012
 

La cabane dans les bois

36° 23S / 12° 58W

Après nos "samples" respectifs, géologues, artiste et marins montons vers l'ancienne ferme, remplacée par un petit cabanon, perdu dans un bois de pins importés d'Europe il y a probablement plus d'un siècle. Ambiance de parc de villa de bord de mer bretonne ou cornouaillaise. Je pensais déjà trouver des lieux pour nos amants. La cabane dans les bois étant le refuge de choix, élu par Tristan pour Isolde quittant précipitamment son chateau de Cornouaille. Cocteau choisit, lui, le chalet suisse pour ses deux acteurs blondinets dans l'Eternel Retour. Alors le shelter de Sandy Point à Tristan da Cuhna, c'était pas mal. Mais... un ouragan s'est abattu sur une partie de l'île en octobre et de nombreux pins se sont cassés en deux ou ont étés déracinés et le plus grand d'entre eux est tombé... sur la cabane...Donc photos qui font plutôt penser à celles d'un constat d'assurance et lieu peu propice à un épanouissement amoureux. Enfin, est-il possible de parler d'épanouissement les concernant?

Ce lieu est tellement difficile d'accès que le gouverneur de l'île m'a demandé d'en profiter pour lui faire quelques photos, des dégâts. Il les enverra ensuite, bien réduites, par internet, à son supérieur londonien.

Sandy Point 2012