Le lit de la mer

28° 31S / 04° 26E

Maintenant lorsque je regarde la surface de l'eau, j'imagine des montagnes, des volcans éteints, là juste en dessous, cette même impression que je ressentais sur 2km de glaces à Concordia en Antarctique. Un autre paysage en dessous, imaginé par des modèles, des sondes fixées sur les coques de bateau, les patins des Twin-Otter. Mesurer l'écho pour dessiner les cartes, les coupes. Passer par le son et son temps de propagation en fonction de la salinité de l'eau, des courants marins qui déforment les données, pour dessiner les cartes du fond marin, faire la bathymétrie de l'espace traversé.

Atlantique sud 2012
 

Bathymétrie de Tristan

28° 31S / 04° 26E

Les points noirs sont des mesures faites par deux ou trois bateaux océanographiques, le reste en couleurs est réalisé par des modèlisations en extrapolant. Notre passage à Tristan ajoutera quelques points noirs à cette carte étonnamment vide de mesures in-situ. Tout reste à faire, chaque jour me fait mesurer combien les scientifiques doutent et sont prudents quant à leurs suppositions et conclusions, d'ailleurs est ce qu'un scientifique devrait conclure? A bord, déjà plusieurs idées sur le statut du volcan de Tristan sont développées, certains sont sûrs que c'est un hot-spot (nous reviendrons sur la question plus tard), d'autres attendent le résultat des instruments de mesures déposés au fond de l'eau pour un an (sismographe, magnétographe OBEM (Ocean Bottom Electro Magnetograph)).

Carte bathymétrique Tristan da Cuhna 2012
 

Embarquement - débarquement

30° 50S / 00° 06E

Un de mes oncles marin qui est maintenant en retraite dans le sud de la France, me racontait récemment lorsque j'évoquais mes projets de traversées que mon grand père, lui aussi marin, dès son débarquement, à peine le pied mis au quai, proposait "qui m'aime me suive" à ses multiples enfants afin d'arpenter Brest. C'était le signal et toujours le même chemin, toujours les mêmes souvenirs qui y étaient associés. Il retrouvait son enfance, ses amours de jeune marin, sa famille, ses lieux, cette bulle emportée avec lui qui lui manquait tant et lui pesait à la fois lorsqu'il restait trop longtemps là. Peu de mots étaient échangés mais il était rentré, bien rentré quand ce tour était effectué. J'ai demandé à mon oncle de me dessiner ou de me décrire le trajet de cette déambulation, il l'aurait fait mais ce texte, lui, s'est perdu dans les méandres d'internet.

Cette mer que je traverse en ce moment, il l'a parcourue de nombreuses fois, je sais qu'une petite pointe d'euphorie l'envahira lorsqu'il recevra mon premier mail, cette sorte de sentiment océanique par procuration. C'est lui qui m'avait encouragée à partir en Antarctique avec le bateau de l'institut polaire français l'Astrolabe, en me disant "cette mer là...tu dois la connaître... toi aussi". Il aura fallu de nombreuses générations avant qu'une femme de la famille puisse partager cela avec eux. Je commence à comprendre... 

Carte marine SHOM Atlantique sud 2012