Embarquement - débarquement

30° 50S / 00° 06E

Un de mes oncles marin qui est maintenant en retraite dans le sud de la France, me racontait récemment lorsque j'évoquais mes projets de traversées que mon grand père, lui aussi marin, dès son débarquement, à peine le pied mis au quai, proposait "qui m'aime me suive" à ses multiples enfants afin d'arpenter Brest. C'était le signal et toujours le même chemin, toujours les mêmes souvenirs qui y étaient associés. Il retrouvait son enfance, ses amours de jeune marin, sa famille, ses lieux, cette bulle emportée avec lui qui lui manquait tant et lui pesait à la fois lorsqu'il restait trop longtemps là. Peu de mots étaient échangés mais il était rentré, bien rentré quand ce tour était effectué. J'ai demandé à mon oncle de me dessiner ou de me décrire le trajet de cette déambulation, il l'aurait fait mais ce texte, lui, s'est perdu dans les méandres d'internet.

Cette mer que je traverse en ce moment, il l'a parcourue de nombreuses fois, je sais qu'une petite pointe d'euphorie l'envahira lorsqu'il recevra mon premier mail, cette sorte de sentiment océanique par procuration. C'est lui qui m'avait encouragée à partir en Antarctique avec le bateau de l'institut polaire français l'Astrolabe, en me disant "cette mer là...tu dois la connaître... toi aussi". Il aura fallu de nombreuses générations avant qu'une femme de la famille puisse partager cela avec eux. Je commence à comprendre... 

Carte marine SHOM Atlantique sud 2012
 

Magnétographe TRI7

36° 23S / 10° 57W

Neufs jours déjà à bord du Merian, les manips se déroulent comme du papier à musique sur un harmonium. Je filme à chaque fois les scènes de mise à l'eau des instruments, les réglages multiples par les scientifiques, les grues, les marins qui peignent, qui poncent qui entretiennent inlassablement le bateau. J'effectue mes quarts de 04H00 à 08H00 et 24 heures sur 24.

Bref rien de bien inabituel si ce n'est l'émouvante mise à l'eau des instruments, en forme d'araignées, les magnétographes. Les abandonner là au fond à plus de 3000 mètres, ça me donne froid dans le dos rien que de m'imaginer dans la même situation. Quelle idée d'ailleurs?

Mise à l'eau d'un OBEM (...) station nommée TRI7 du laboratoire GEOMAR à bord du Merian. (TRI comme Tristan et 7 car c'est la septième qui est déployée) 2012
 

Spoutnik

36° 23S / 10° 57W

Malte, termine l'entretien du Spoutnik et de ses boules de Noël, avant son immersion Merian 2012
 

Architectures et design scientifique

36° 23S / 10° 57W

Sortie de l'eau du Spoutnik à bord du Mérian ISOLDE 2012
 

Bonjour - Au revoir

36° 23S / 10° 57W

Il est vrai qu'en général dans une mission, il y a toujours une première semaine d'approche, de calage où chacun arrive à faire croire ce qu'il n'est pas, pour finir par se révéler aux autres. Personne ne se touche ni se fait la bise, c'est bonjour en passant, as tu passé une bonne nuit, ça va t'es pas malade? la mise à l'eau est dans combien de temps? Le "sensor" ne répond pas. Passe moi la colle silicone. Rien de bien liant ni sexy.
Alors à quoi pense Isolde pendant ce temps là?

Tests fastidieux des commandes des largueurs des stations. L'année prochaine il s'agira de détacher les stations des ancres de béton qui les maintiennent au fond. Si un des largueurs ne répond pas, c'est une station de perdue.

Garage du Merian 2012