Retour au labo

08° 23S / 34° 58W

Le bateau pilote arrive, le bateau est arrêté depuis quelques heures. Depuis deux jours déjà, il avait ralenti la cadence. Le rendez-vous est à huit heures. Le bateau pilote est là à huit heures pile. Pilote brésilien monte à bord. Une demie heure et nous sommes près de notre quai, plusieurs manoeuvres toutes en douceur pour accoster. Les dockers sont là et attendent les quelques containers à décharger du bateau. Les premiers à monter à bord, après le pilote, sont la douane et les administratifs du port. Cela va durer plus d'une heure.

Les marins du bord attendent tous sur le deck. Les officiers ont mis leur tenue beige à galons, à Tristan c'était la tenue bleu marine, question de climat.

Ca tourne en rond sur le deck. Ici escale technique, la vraie terre pour les marins est à Recife. Quartier libre avant le nouveau départ pour l'Amazone.

Et retour au labo pour la plupart des scientifiques. En attendant la prochaine campagne.

 

Attendre l'anneau

08° 23S / 34° 58W

"... Au nom de la confiance que je vous dois, si vous ne m'envoyez pas l'anneau qui se trouve à votre doigt, afin que je le voie, je ne croirai rien de ce que dira le messager. Mais, dès que je reverrai l'anneau, aucune tour, aucun mur, aucun château fort ne m'empêchera d'accomplir immédiatement la volonté de mon bien aimé, selon mon honneur et ma loyauté et ce que je saurai être votre désir..."

- CL

Re:

L'anneau, un petit rempart autour du doigt ?

 

Attendre la voile

08° 23S / 34° 58W

"... Vous prendrez mon propre navire et emporterez deux voiles: l'une blanche, l'autre noire. Si vous pouvez atteindre Yseut et obtenir qu'elle vienne guérir ma plaie, hissez la voile blanche pour le retour et si vous ne ramenez pas Yseut, hissez la voile noire. Je ne peux rien vous dire de plus..."

- CL

Re:

J'ai vu aujourd'hui, au musée de Concarneau, les énormes machines à coudre avec lesquelles on cousait les voiles... A l'époque d'Yseut, les aiguilles, les fils...

- CL

Re:


- HAMM - et l'horizon ? Rien à l'horizon ?
- CLOV ("baissant sa lunette, se tournant vers Hamm exaspéré"). -
Mais que veux-tu qu'il y ait à l'horizon ?

(Samuel Beckett, "Fin de partie")

 

S'attendre

08° 23S / 34° 58W

J'ai deux héros qui s'attendent. La rencontre est-elle possible, si chacun s'attend? Iseult n'attendait pas, elle provoquait dès qu'elle le pouvait des rencontres, c'est lui qui finira par s'éloigner. Et il attendra la mort pour appeler Isolde. Mais nous sommes aussi dans des intrigues politiques.

Ici, j'aimerais laisser mes deux amants s'attendre, suspendre le temps dans l'attente de l'autre. Etre prêts à se revoir, prêts à s'accueillir. Un temps en suspend qui ne se nourrit que de quelques jours passés en mer et quelques heures précieuses passées à terre ensemble. Attendre aujourd'hui, s'attendre, au milieu d'un tourbillon si fort qui interdit d'attendre. Prendre le courant tout en étant dans un autre mouvement. Se laisser porter, se déplacer mais être intérieurement dans une autre temporalité. S'attendre tout en se déplaçant. Là il peut y avoir rencontre alors...

- CL

Re:

Voici ce que je lis ce matin dans un texte d'Adorno sur les titres de livres : il parle du "et" (und ?) "qui permet de relier tout et n'importe quoi, ce qui lui interdit de toucher sa cible..."
"Quant au titre ”Tristan et Yseult”, en lettres gothiques, on dirait le pavillon noir qui flotte à la proue d'un navire..."