- CR

Echelles humaines

Echelles humaines

...ton dessin est très beau...

Echelles humaines

Comment le papier blanc, le feutre noir et le texte descriptif enlèvent le côté spectaculaire, voir dramatiquement photogénique d'un lieu?

En fait, moi je trouve ces croquis très beaux! Et quel travail de Romain, de Titan ou alors de fourmi?...

Echelle rhizomatique

Au premier regard, le dessin d'Echelles Humaines évoque un rhizome, cette partie souterraine de certaines plantes (riz, pomme-de-terre, etc.) - peut-être cette classification en flèches courbées dont Catherine a le don (elle en a rapporté quelques-unes d'Antarctique), prises de notes informatives sans y rechercher une quelconque esthétique - et pourtant il en résulte des évocations multiples.

Le trouble n'est qu'optique puisque le rhizome contribue au décolmatage du sol, qu'il nourrit certaines espèces souterraines et lorsqu'il meurt, il enrichit le sol en matière organique.

Visuellement, cela ressemble à cette chaîne électroménagère abandonnée, concrètement, ils sont à l'opposé.

Echelles humaines

On dirait un monstre posthistorique.

…Réseaux sauvages… et "monstre post-historique"

"A Washington, une vingtaine de jeunes finalisent Commotion, un logiciel permettant d'accéder à Internet gratuitement tout en échappant à toute surveillance […] sous l'oeil inquiet des entreprises de Télécom." Le Monde du 31/8

…soit la création de réseaux sans fils, à haut débit, 100% autonomes qui ne s'appuient sur aucune infrastructure existante…l'autonomie totale…un des initiateurs Sasha Meimonth, a commencé ce travail avec des antennes faites de boîtes de conserves…il y aura la possibilité de construire son propre réseau…en zone à risques, zone frontalière par ex., quartiers pauvres des grandes villes, réserves indiennes…etc…pas de redevances, pas de localisations, pas de restrictions administratives…une autonomie pour une culture populaire comme Gramsci l'appelait depuis sa prison…en tout du bricolage, savant mais du bricolage puisque du savoir-faire qui enrichit et détourne pour un usage non planifié des modèles techniques pré-existants…Construire à partir des décharges…un monde entièrement nouveau!…une histoire des techniques futures reconstruite sur ses décombres…ou pour paraphraser N.Goodman, nouvelles "Manières de faire des mondes" (Nelson Goodman. Manière de faire des mondes. Folio Essais 1978… déjà d'intéressants "monstres post-historiques"…

 

Echelles humaines

"... Le lendemain matin ils s'avancèrent dans une glorieuse journée de chaleur et de verdure et les moustiques et les glaces flottantes se mêlaient sur le bras de mer en formant des motifs de bancs de sable ondulé. Dans le lac, les montagnes de glace de l'île de Bylot se reflétaient. L'eau dégoulinait de partout. Ils se dirigèrent vers la décharge et Seth vit un morceau d'isolant qui gisait trempé dans la toundra et dit: dommage. C'était en parfait état.
On pourrait dire ça de toute l'île , dit Subzéro. Mais il se tourna alors vers Seth et dit: C'est encore en bon état ! C'est en bon état !
Un beau renard blanc gisait dans la décharge, mort. On lui avait tiré une balle dans la tête. Sa bouche montrait encore un peu les dents. Sa fourrure était si blanche, si douce, si parfaite. Il était tout léger dans la main de Subzéro. Quelqu'un l'avait tué puis jeté là.
Les deux hommes ne bougeaient pas.
Touche voir comme il est doux, dit Subzéro.
Il est splendide, dit Seth. Mais il commence déjà à pourrir.
Y a-t-il quoi que ce soit qu'on puisse faire avec la peau ? Ca paraît tellement injuste. Avant ils la tannaient avec de l'urine, non ? Non, on ne peut rien faire.
Rien.
Si seulement on pouvait en faire quelque chose…
Je pourrais couper la queue peut-être. - Seth sortit son couteau et appliqua la lame contre la belle et longue touffe blanche puis dit non, ça ne va pas non plus.
Subzéro prit le renard par la queue et alla le déposer sur un tas de pièces automobiles. Les mouches vinrent se poser dessus. Désolé, renard, dit Seth..."

La scène se passe à Resolute, dans Les Fusils, roman de W.T. Vollman, pp 52-53.